De l'énergie pour tous
SNE - Société Nationale d’Electricité du Tchad, 11, rue du Colonel Largeau - BP 44 , N'djamena
Production

Production

La SNE jouit du monopole de production, de distribution et de l’utilisation de l’énergie électrique au Tchad. L’un de ses objectifs est de fournir de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national en tant qu’entreprise d’Etat. Le parc de production d’électricité se compose de 5 centrales.

L’énergie électrique produite par la SNE est d’origine thermique ; c’est-à-dire qu’elle est produite à partir des groupes dont la capacité totale de production est de 22 MW (pour la centrale de N’djamena). Elle dispose 17 groupes à la centrale de N’djamena dont 11 seulement fonctionnent normalement avec une capacité productive de 12,5 MW, ceci pour diverse raisons (problème de refroidissement, de révisions de certains moteurs et de rechange des pièces dont les commandes parviennent de l’extérieur). Et la nouvelle centrale de Farcha, elle ne dispose que 3 groupes.

En effet, le département production s’occupe de la production qui est par la suite envoyée au niveau du réseau, c’est-à-dire au département de distribution. Et c’est à ce dernier d’organiser la distribution chez la clientèle. Les groupes produisent environ 180000 KWh pendant 24h, et distribuent environ 160000 KWh.

Chaque groupe dispose d’un compteur sur lequel on prélève la production. Les relevés des compteurs se font chaque matin à 7h pour voir la production d’une journée d’un groupe, c’est-à-dire les groupes fonctionnent de 7h à 7h. Après 24 000 heures de travail, un groupe doit être révisé, soit tous les 2 ans en moyenne. Mais comme les groupes ne tournent pas chaque jour et en 24h/24, la révision de ces groupes peuvent s’étaler à 3 ans. Cette production varie en fonction des temps de fonctionnement de ces groupes. La SNE a mis sur place des équipes chargées de relever les compteurs de productions reparties comme suit :

– La 1ère équipe travaille de 6h à 14h

– La 2ème équipe de 14h à 22h

– Et la 3ème de 22h à 6h

Il faut noter aussi que chaque groupe a un alternateur qui envoie de l’énergie réactive au niveau des postes de transformation (Abaisseur de tension) avant d’arriver chez les consommateurs. Les groupes PC ont une tension de 5500 volts au primaire et 15000 volts au secondaire, ceux de MBH 10500 volts et les Mitsubishi 400 volts.

La centrale d’Abéché de 0,9 MW

La centrale de Moundou de 1,7 MW

La centrale de N’djamena de 22 MW

La centrale de Sarh de 6,2 MW